France

ODM veut ouvrir l’accès à l’ostéopathie à une population marginalisée vivant en France en travaillant en partenariat avec des associations locales. Encore aujourd’hui, il existe une trop grande population qui vit dans des conditions incertaines, avec une prise en charge médicale précaire, pouvant aboutir à un enfermement social.

ODM propose des consultations ostéopathiques bénévoles dans deux villes (Paris et Lille).

PARIS

COALLIA : Foyer de travailleur migrant et résidence sociale

Les foyers de travailleurs migrants (FTM) et résidence sociale ont pour mission d’accueillir des travailleurs isolés d’origine étrangère, majoritairement des ressortissants d’Afrique subsaharienne. Ils proposent un hébergement à durée indéterminée comportant généralement des locaux privatifs et des locaux communs affectés à la vie collective comme une cuisine, des douches et des toilettes. Ces établissements s’adressent aux travailleurs immigrés vivants seuls, d’origine étrangère en situation régulière et exerçant une activité professionnelle.

Dans ces foyers on retrouve une surpopulation extrêmement précaire vivant dans des conditions insalubres. ODM a choisi d’ouvrir des consultations ostéopathiques à ces habitants défavorisés qui se trouvent en grande difficulté dans le domaine de la santé.

Ce sont des patients qui travaillent majoritairement dans le BTP ; comme agent de sécurité, de propreté urbaine, hospitalier et de bureau ; dans l’alimentaire ; d’autres sont intérimaires. Une partie est au chômage technique, car ils ont des maladies qui les empêchent de travailler. La prise en charge médicale est souvent précaire, due à une barrière de langue importante. Cette incompréhension amène généralement à laisser de côté ces personnes et crée un enfermement social. On retrouve majoritairement des arthroses avec amyotrophies sévères siégeant préférentiellement aux genoux, des dorsalgies chroniques, des névralgies-cervico-brachiales, des TMS (Troubles Musculo-squelettiques) et migraines.

L’ostéopathie dans ce milieu précaire, c’est :

  • lutter contre les troubles fonctionnels dus au surmenage physique000165.1405585619
  • avoir un rôle préventif sur l’apparition de maladies liées au surmenage
  • éduquer ces patients à leur maladie ; expliquer, faire prendre conscience

 

Parcours d’Exil : Centre de soins des victimes de tortures

Association reconnue d’Intérêt Général, l’association Parcours d’Exil gère un centre de soins, où chaque année près de 750 hommes, femmes ou enfants, victimes de tortures, de violences d’Etat ou d’atteintes aux Droits de l’Homme reçoivent gratuitement des soins médicaux et psychologiques.

Les victimes sont accueillies et suivies de manière inconditionnelle au sein du centre de soins. L’association pratique le tiers payant pour les consultations médicales afin que les patients ne fassent pas l’avance des frais. Les patients ne disposant pas de couverture santé sont accueillis sans distinction et gratuitement. L’équipe du centre engage avec chaque patient un cheminement thérapeutique spécifique dont la finalité est d’aider à retrouver confiance en soi et en autrui.

L’approche ostéopathique est holistique, elle considère le patient et son histoire en faisant le lien entre le psychique et le physique. Cette notion est fondamentale dans la prise en charge de ces patients. Les traumatismes physiques et psychologiques infligés par la torture, se figent dans le corps, le rôle de l’ostéopathe est donc de chercher et de retrouver ces zones de douleur et de souffrance. Le traitement ostéopathique est donc approprié aux personnes victimes de stress post-traumatique en aidant leurs corps meurtris à fonctionner de nouveau sans trouble et pour qu’ils puissent reconnaître un état de bien-être. C’est aussi, faire des réunions thérapeutique avec l’ensemble du staff médical afin d’échanger sur nos pratiques, sur la prise en charge et sur les possibles difficultés de suivi.

 

CHU Plurielles : Centre d’hébergement d’urgence

Le CHU (Centre d’hébergement d’urgence) Plurielles accueille et héberge des jeunes femmes en situation d’errance et leur permet de vivre dignement et dans le respect de leur identité. Ces places d’hébergement sont réservées à des jeunes femmes âgées de 18 à 25 ans en errance, toutes problématiques confondues. Elles sont orientées par le Service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) urgence de Paris.

Les patientes reçues lors de nos permanences se plaignent en majorité d’anxiété, de crise d’angoisse, de trouble du sommeil, de maux de tête, de trouble digestif, de douleur chronique. Pour que nos ostéopathes soient spécifiques, le CHU Plurielles propose des formations permettant ainsi d’adapter notre pratique ostéopathique auprès de ce public.

 

LILLE

ABEJ Solidarité : Centre de santé pour les personnes pour les personnes sans domicile fixe

ABEJ solidarité est une association qui est fondée sur les valeurs de respect de la personne humaine et de solidarité avec les plus exclus.Elle possède aujourd’hui 20 établissements et services à Lille : Maraudes, centres d’accueil de jour et de nuit, centres de santé, centres d’hébergement, service d’accompagnement au logement, ateliers d’insertion.Le projet de l’Abej Solidarité est d’abord et avant tout une action d’accueil pour « sortir » les personnes de la rue. Elle se donne comme but l’accompagnement global des personnes sans abri en prenant en compte ce qui fait obstacle à leur insertion sociale.

Les personnes sans domicile demeurent une population dont les conditions de l’état physique, psychique et morale sont autant d’obstacles à l’accès et au recours aux soins. ODM met son savoir faire ostéopathique au service du centre de soin d’ABEJ permettant une prise en charge plus globale de cette population sans abri en faisant le lien entre corps et esprit.

 

 

FAIRE UN DON